L’utilisation des cellules souches adultes est en cours de démocratisation. En effet, ces cellules dont l’innocuité est avérée, peuvent très avantageusement remplacer les médicaments pour certaines pathologies, et même guérir là où il n’existait aucun traitement. STEMCIS continue donc d’explorer les voies d’avenir pour l’utilisation de ces cellules, en collaboration avec des centres d’excellence au niveau Européen.

Les problèmes vasculaires sont la cause d’un nombre élevé de pathologies dans le monde, pour certaines très invalidantes sur le plan physique et psychologique. C’est notamment le cas des ischémies du pied diabétique, qui conduisent à un nombre élevé d’amputation (première cause d’amputation en Europe). C’est également le cas de l’incontinence urinaire d’effort (chez la femme) ou des dysfonctions érectiles, toutes deux liés à des problèmes vasculaires.

STEMCIS, grâce au soutien financier de l’agence nationale pour la recherche, mène des recherches intensives sur l’utilisation des cellules issues du tissu adipeux pour traiter ces pathologies.

A ce jour, les essais pré-cliniques ont validés un effet extrêmement positif des cellules sur les 3 pathologies pré-citées. L’heure est donc aux applications chez l’Homme, avec la mise en place d’essais cliniques, pour une mise sur le marché envisagée dans 3 à 5 ans.

Dans la continuité des recherches effectuées dans le domaine vétérinaire, STEMCIS souhaite faire bénéficier, l’ensemble des patients arthrosiques, de sa technologie.

En ce sens, et grâce au soutien financier de l’Europe et de la Région Réunion, STEMCIS réalise actuellement des recherches pré-cliniques pour soigner l’arthrose chez l’homme, ou, tout du moins, limiter son apparition et son développement.

Ce projet est réalisé en collaboration avec deux organismes publics et une société privée, qui fournissent des matrices bio-dégradables, permettant d’augmenter les capacités des cellules régénératrices adipeuses à produire du collagène, élément constitutif fondamental du cartilage. Les résultats doivent valider le choix technologique et stratégique qui permettra à court terme, sans doute, d’améliorer significativement le quotidien de millions de personnes dans le monde.