Les tendinites et l'arthrose sont les pathologies les plus fréquentes de l'appareil locomoteur. STEMCIS réalise des recherches fondamentales et cliniques sur ces pathologies depuis 2008, et propose déjà des solutions de thérapies cellulaires pour des applications vétérinaires.

 

Chez l’Homme, la prévalence de l'arthrose dans le monde est estimée à 10%. La hanche et le genou sont les zones articulaires les plus touchées par cette pathologie.

Chez les chevaux sportifs, tous secteurs confondus, 20 à 30 % développent des tendinites et/ou de l'arthrose. Ces deux pathologies sont extrêmement handicapantes, et signent l'arrêt des compétitions pour le cheval, parfois de façon définitive.

Mais que ce soit chez l’Homme ou chez le cheval, actuellement, il n'existe aucun traitement curatif. Les traitements de référence sont basés sur une thérapie anti-inflammatoire afin de soulager les douleurs, mais la pathologie n'est jamais vraiment soignée.

 

STEMCIS propose de nouveaux traitements naturels, efficaces et durables basés sur les propriétés particulières et spécifiques de certaines cellules à potentialité régénérative du tissu adipeux. Le principe général est simple : prélever de la graisse du patient par lipoaspiration, extraire certaines cellules particulières de cette graisse, puis les ré-injecter immédiatement au patient au niveau de la lésion (dans l’articulation ou dans le tendon).

POURQUOI UTILISER LE TISSU ADIPEUX ?

Dans TOUS les tissus du corps (humain ou animal), il existe des cellules qui assurent le renouvellement du tissu : ce sont les cellules souches adultes. Ces cellules sont présentes en grand nombre dans le tissu adipeux, y compris celui du cheval, et il est très facile de prélever ce tissu par lipoaspiration.

POURQUOI UTILISER NOTRE TECHNOLOGIE ?

Les produits développés par STEMCIS permettent de réaliser ce type de traitement en toute sécurité, en moins de 3h, et de façon optimale. Actuellement, seuls les produits pour des applications vétérinaires sont commercialisés

RECONSTRUCTION DES TISSUS MOUS

INSUFFISANCE VASCULAIRE